Comment défiscaliser son ISF ?

Comment défiscaliser son ISF ?

Investir dans n’importe que domaine est une affaire très délicate. Cela implique plus de vigilance et d’engagement. ERN investissement, ce qui est risqué c’est d’honorer le poids des règles fiscales. La question dont la plupart des investisseurs se pose est comment on doit faire pour réussir à défiscaliser son ISF.

Investir dans les FIP et les FCIP pour défiscaliser son ISF

Divers actions peuvent être entreprises pour réussir dans le domaine de l’investissement. Surtout en matière de placement des actions. Généralement, on désigne par les fonds communs de placement dans l’innovation ou FCPI et les fonds d’investissements de proximités tout  placement en actions communs, plus courants et plus pratiques. Les avantages en matière fiscale de ces types d’actions sont assez considérables. Ils peuvent aller jusqu’à procurer à leur propriétaires de 22 pourcent de l’investissement initial pour l’IR et de d’environ les 51 pourcent pour l’ISF.A noter que les FIP et FCIP sont des placements à long terme. Toutefois ; y investir pour décapitaliser son ISF présente un risque de perte en capital. De plus, ces types de placements sont illiquides sauf en cas d’exception lors des cas déclarés légaux.

Avant d’entreprendre un investissement pour défiscaliser son ISF, il est prudent de bien prendre connaissances des conditions et des critères généraux. Cela peut se faire en demandant l’aide des spécialistes. Ce type d’investissement a connu un fort essor depuis ces dernières années car, fortes dans les réductions d’impôts, il est aussi performants et très pratiques.

Investir directement dans les PME

Défiscaliser son ISF en faisant recours au FCIP et FIP est plutôt avantageuses fiscalement parlant mais présente quand même des risques. Le type d’avantage obtenu dépend de quelques critères, soit l’exonération des plus values réalisées, soit une réduction de 18 pourcent  du montant des souscriptions réalisées et encore d’autres. Par contre, pour défiscaliser son ISF, investir directement dans les PME aussi est un des moyens dont plusieurs investisseurs en font recours. Souscrire aux FCIP et FIP engage dans le long terme et permet à contribuer au développement des PME. A noter que les FIP sont constitués par au minimum de 60 pourcent des titres émis par les PME. Leur durée de vie est d’environ au moins 8 ans.