Le système des taux de changes flottants

Le système des taux de changes flottants

Le système des taux de changes flottants est un système qui domine depuis les années 70 jusqu’à aujourd’hui dans la majorité des pays, où le taux de change des monnaies répond à la loi de l’offre et de la demande. Il repose sur le flottement commun des monnaies nationales, il n’y a pas lieu de parité officielle entre toutes les monnaies.

taux-de-change.jpg

Ainsi, pour définir la valeur d’une monnaie, on se base sur un taux de change variant librement sur le marché des changes, et non sur une valeur absolue.

Le fonctionnement du système de changes flottants

Comme tout autre marché compétitif, le marché des changes dans le système de taux de changes flottants est guidé par la loi de l’offre et de la demande. L’offre et la demande de devises sont rattachées aux transactions internationales de biens et de services ainsi que d’actifs financiers. En fait, en général, un État achète  des devises étrangères pour régler les biens et prestations qu’il importe depuis un pays donné et c’est le même principe qui s’applique aux échanges portant sur les actifs financiers. L’offre et la demande définissent le taux de change des monnaies. Le cours de la monnaie varie selon la tendance du jour, elle peut connaître une dépréciation ou une appréciation.

Les différences avec les taux de changes fixes

Un taux de change fixe est un taux de change constant par rapport à une monnaie de référence. Dans ce cas, la monnaie est fixée par l’État qui émet celle-ci, et la dévaluation ou la réévaluation est déterminée par ses autorités. Dans le cas du système des taux de changes flottants, au contraire, les gouvernements ou les banques centrales qui gèrent les monnaies intervient que rarement ou pas du tout.

taux-de-change-flottant.jpg

En principe, c’est les changes flottants qui permettent de rééquilibrer automatiquement la balance extérieure d’un pays sans une intervention nécessaire des autorités monétaires.